Tous Les Gins

Le gin se reconnaît surtout au mélange emblématique avec du tonic, le « Gin Tonic ». Avec sa couleur et son profil cristallins, inondé d'arômes frais et épicés, cette boisson est l’une des plus populaires actuellement. Vous trouverez cette boisson derrière chaque bar du monde et elle a un important public de fans, séduits par sa saveur unique.

Avec une histoire plutôt compliquée, le gin a traversé des périodes de vénération et de rejet, mais sa réputation a su vaincre ses époques les plus sombres et lui conférer une position respectable en tant que produit de grande valeur, qui gagne plus de fans chaque année grâce sa personnalité unique. Ainsi, le culte de cette boisson a fait de son élaboration un art qui ne peut être exécuté que par des professionnels et son appréciation est un plaisir inégalé que ne connaissent que les véritables amateurs de bonnes boissons.

HISTOIRE

Son origine remonte au seizième siècle aux Pays-Bas et il a été découvert à des fins médicinales sous le nom de genièvre, une boisson alcoolisée qui utilise les propriétés des baies de genièvre, qui se distinguent dans le distillat par sa saveur caractéristique. Au XVIIIe siècle, c’est devenu la liqueur la plus populaire d’Angleterre, qui a commencé à s’appeler « gen », un diminutif qui est devenu plus tard « gin », avec un nouveau style également.

Le couronnement du Néerlandais Guillaume d’Orange, qui est devenu Guillaume III d’Angleterre en 1689, a été un événement crucial pour que la boisson atteigne le niveau de frénésie qui la ferait remarquer dans les années à venir. Son règne a été caractérisé par des actions stratégiques axées sur l’affaiblissement de l’économie française, principalement grâce à de lourds impôts sur l’importation de vin et de cognac.

Avec la « Corn Law », qui a permis la production de boissons non taxées sur le territoire anglais, cette période est connue sous le nom de « Gin Madness ». C’était une boisson très économique à produire et à acquérir et par conséquent, sa production était bien plus élevée que celle de la bière.

Ainsi, le gin s’est répandu dans toute l’Angleterre, où il prend également un caractère unique. Il se distingue donc de son pendant néerlandais car il a une saveur plus intense et une concentration plus élevée en alcool.

À cette époque, la plupart des magasins de l’industrie des boissons étaient exclusivement tournés vers le genièvre. C’était la boisson la plus consommée par les classes populaires, avec une demande qui a explosé, de telle sorte que beaucoup ont commencé à frelater le distillat. Il en est résulté de nombreux problèmes de santé et un grand nombre de décès qui ont valu au gin une terrible réputation.

Cette situation a poussé le gouvernement à entreprendre une action, à commencer par demander de coûteuses licences et à poursuivre la production illégale. En 1751, le Gin Act a tenté d’aborder le problème avec des taxes élevées, en plus d’encourager la consommation d’autres boissons telles que la bière et le thé.

Finalement, avec l’arrivée de meilleures colonnes en 1830, le gin a pu être distillé de manière plus pure, ce qui en a fait une boisson cristalline. Il a également atteint un pic de popularité grâce aux voyages de la marine britannique, qui se rendait souvent dans des régions infestées par la malaria. Il était donc nécessaire de consommer de la quinine, une substance utilisée pour éviter la maladie et la traiter.

Le goût a été adouci par la découverte du tonic et étant donné que le gin était la boisson idéale pour les voyages en mer, ces deux éléments ont apporté au monde le célèbre « Gin Tonic », qui a définitivement sauvé cette boisson.

LES INGRÉDIENTS DU GIN

Ingrédient de base

Le gin est produit à partir d’un mélange de céréales, principalement de l’orge ou du maïs, bien que n’importe quelle céréale puisse être utilisée pour la première phase, étant donné que l’objectif de cette étape est d’obtenir un distillat assez neutre, auquel d’autres arômes seront ensuite ajoutés.

Arômes (herbes botaniques)

La saveur dominante de n’importe quelle bouteille de gin est celle des baies de genièvre, qui sont utilisées dans cette boisson pour lui conférer ses caractéristiques distinctives. En outre, le gin comprend aussi une combinaison de plusieurs herbes et épices connues sous le nom de « botanicals ». Ce sont des ingrédients à l’arôme et au goût puissant, qui apportent leurs huiles essentielles pour conférer au distillat un profil plus complexe.

Les ingrédients botaniques les plus utilisés sont l’orange, la cardamome, l’anis, la coriandre, le zeste de citron, la cannelle, la réglisse et la racine de muguet. Grâce à l’innovation avec laquelle certaines marques de gin essaient de se distinguer du reste, d’autres ingrédients moins courants sont également utilisés aujourd’hui, comme des myrtilles, des fruits exotiques, du miel et des amandes. Le nombre de produits botaniques et la quantité de chacun qui est utilisée est propre à chaque producteur, ce qui donne à chaque distillerie et à ses bouteilles une personnalité distinctive.

ÉLABORATION DU GIN

Distillation

Le gin commence par un processus de distillation qui peut être exécuté tant dans des alambics traditionnels qu’en colonnes. Cette distillation est effectuée deux fois, une première pour concentrer l’alcool dans le mélange aux céréales et ensuite pour réaliser une seconde distillation avec les herbes botaniques qui donnent à la boisson ses arômes spécifiques lorsqu’elles se libèrent.

Avant le second distillat, ce mélange macère de nombreuses fois à basses températures, de quelques heures à deux jours entiers, ce qui permet d’obtenir une saveur bien plus marquée. Ensuite, ce mélange est distillé pour concentrer l’alcool.

Cette partie du processus peut également être exécutée au moyen de l’infusion des vapeurs. Dans ce cas, l’alambic possède, en plus d’une structure normale, une chambre supplémentaire, le « panier à genièvre », où les épices sont maintenues et qui permet de faire monter les vapeurs alcoolisées et de récupérer les huiles essentielles qu’elles contiennent. En exécutant ce processus par petites quantités, vous pouvez obtenir un distillat de meilleure qualité car les arômes sont mieux absorbés et l’équilibre est plus agréable pour le palais.

Il existe également d’autres méthodes de distillation qui donnent un autre caractère au produit fini. La distillation sous vide mélange la liqueur neutre de la même manière avec les herbes avant d’évaporer et de concentrer l'alcool. Cependant, cela s’effectue à des températures plus faibles pour éviter que les huiles essentielles cuisent, ce qui permet d’obtenir avec cette procédure une saveur beaucoup plus fraîche qu’avec d’autres techniques.

Il existe même une méthode par laquelle la liqueur de base est mélangée individuellement à chaque herbe, cuite et concentrée avant d’être mélangée aux autres distillats pour obtenir le produit fini. Cette manière de distiller le gin est controversée, car les experts prétendent que l’interaction entre toutes les herbes aromatiques pendant la distillation est importante pour obtenir le goût unique du gin et également parce qu’elle est inefficace pour produire de grandes quantités de boisson.

Mélange

La meilleure partie du distillat est celle fabriquée au milieu du processus, le « cœur du gin », utilisé pour produire des bouteilles de la meilleure qualité. Le liquide obtenu est un produit extrêmement concentré qui doit être savamment mélangé pour réduire la teneur en alcool, jusqu’à 40 % environ et obtenir ainsi une combinaison parfaitement équilibrée.

Stockage

Dans certains cas, cette boisson peut maturer pendant une courte période, de trois à six mois environ dans des fûts en bois, mais les gins les plus fabriqués sont embouteillés immédiatement après la préparation.

LES PRINCIPALES RÉGIONS PRODUCTRICES DE GIN

Angleterre

L’Angleterre est le berceau du gin tel que nous le connaissons à travers le monde. Ce pays est le principal producteur de cette boisson et il est responsable du développement de son style et de sa personnalité.

États-Unis

Les États-Unis sont également un important producteur dans l’industrie du gin. Les différentes distilleries qui existent aux États-Unis impriment leur vision sur le distillat qu’elles produisent. De marques traditionnelles qui s’en tiennent à la recette du London Dry Gin à des producteurs plus innovants qui veulent redécouvrir le gin avec de nouvelles techniques et des saveurs plus originales.

TYPES DE GIN

London Dry Gin

Le London Dry Gin, considéré comme le gin le plus traditionnel, est assez sec, avec un goût intense de baies de genièvre, et il ne contient pas d’édulcorants. Ce type de gin est fait de céréales et passe ensuite par une seconde et même une troisième distillation avec les herbes botaniques naturelles qui lui confèrent un profil aromatique complexe. Il est souvent utilisé pour la préparation de mélanges et de cocktails.

Plymouth Gin

Le Plymouth Gin a un caractère plus doux que le London Dry, mais également un profil de goût plus terreux avec une saveur de baies de genièvre moins intense. Ce type de gin est à nouveau distillé avec une combinaison de différentes racines qui lui donnent sa saveur particulière. Il a été fabriqué pour la première fois en 1793 et depuis lors, une seule marque est produite exclusivement à Plymouth, Angleterre.

Old Tom Gin

Ce type de gin rare est une variante bien plus sucrée. Il a une saveur plus douce que les autres types de gin, mais il reste sec. Le nom Old Tom vient du fait que c’était la boisson favorite de l’acteur Tom Collins. Il est fabriqué comme le distillat traditionnel, la seule différence étant que lorsque le second distillat est réalisé, du sucre est ajouté au mélange pour adoucir la boisson. C’est le produit idéal pour préparer des cocktails.

Gin international

Le gin international ou « nouveau style américain » fait référence à la nouvelle tendance à produire des gins qui utilisent différentes méthodes de distillation et qui se concentrent plus sur les saveurs et arômes botaniques que sur les baies de genièvre.

UNE BOISSON RICHE EN GOÛT

Le gin est une boisson aussi attrayante que polyvalente, qui se démarque par sa combinaison de saveurs si complexes que l’on en ressent à la fois l’intensité et la délicatesse, ce qui fait de chaque gorgée une expérience envoûtante pour les sens.

560 articles

Par ordre décroissant

1-24 of 560 results

Articles 1 à 24 sur un total de 560

Page